Rechercher

Namasté !

Dernière mise à jour : 16 avr. 2021

« LE DIVIN EN MOI S'INCLINE DEVANT LE DIVIN EN TOI »


Namasté ou Namaskar ?

On entend souvent le mot Namasté à la fin d'un cours de yoga, comme pour dire "merci", mais que veut-il vraiment dire ? Car ce simple mot est bien plus riche que cela ...


En Inde, Namasté ou namaskar aussi dit namaskaram (नमस्ते ou नमस्कार) est communément employé pour dire bonjour et au revoir. Namasté signifie « salutation » tandis que namaskar a une signification plus religieuse (littéralement « Je salue – ou je m'incline – devant votre forme »).

Namas signifiant "se courber, se soumettre", as signifiant "je", et signifiant "toi", on pourrait traduire Namasté par : "Je m'incline devant toi". L'expression est souvent traduite par « Je salue

le divin qui est en toi » même si ce n'est pas une traduction littérale. Une autre traduction serait :

« Le divin en moi s’incline devant le divin en toi ».


Namasté [Nah--mas-tey]

Mon âme salue ton âme.

En toi, je salue cet espace où réside l'univers entier.

En toi, je salue la lumière, l'amour, la beauté, la paix,

Parce que ces choses se trouvent aussi en moi.

Parce que nous partageons ces attributs,

Nous sommes reliés, nous sommes semblables,

Nous ne sommes qu'un.


En utilisant le mot Namasté, il s’agit donc d’exprimer la reconnaissance de l’autre comme étant soi.

Ainsi, cette expression permet notamment à l’enseignant en yoga et à son élève de mettre en commun leurs énergies et de se connecter, de façon intemporelle.


Namasté a une signification profonde et exprime véritablement beaucoup de choses, à l’autre, mais aussi à celui qui l’exprime dans le rapport qu’il a aux autres : c’est le signe de reconnaissance d’une âme envers une autre âme. Il s’agit donc là d’une marque de respect vraiment puissante.


Cette expression est aussi souvent accompagné d'un geste (la Mudra) : celui de porter les mains en prière, au niveau du chakra du cœur ou du front, selon le contexte et à qui il s'adresse.



Anjali Mudra

Dans la langue Sanskrite, Anjali signifie "geste de révérence, de salutation, de bénédiction" et

Mudra signifie "sceau" (qui "scelle" l'énergie dans le corps, qui "scelle" votre relation au Divin).

Traditionnellement, en Inde, on exécute ce geste de trois manières différentes, mais toujours avec

les paumes jointes :

- en élevant les mains au-dessus de la tête — pour saluer Dieu

- en les élevant à la hauteur du visage — pour saluer le guide spirituel (guru) ou le maître

- en les soulevant à la hauteur de la poitrine — pour saluer ses semblables.


La Anjali Mudra est donc, vous l'aurez compris, une posture des mains, qui est aussi fréquemment utilisé en yoga, au début et la fin d'une séance, ou même pendant l'exécution des asanas (postures).


Dans la pratique du yoga, ce geste est généralement centré sur le cœur :

Les mains sont jointes devant la poitrine, avec les doigts droits rassemblés fermement entre eux, les articulations à la base des doigts légèrement pliées, créant ainsi un petit espace vide entre les paumes. Les mains peuvent aussi être fermement collées l'une contre l'autre, les doigts largement écartés, comme les rayons du soleil. Dans cette postures, les avant-bras sont parallèles au sol, les pouces touchent légèrement le sternum qui se redresse, les clavicules s’ouvrent, le menton se rapproche légèrement de la gorge, un espace se crée sous les aisselles, les coudes poussent vers l'avant et les omoplates s’écartent. Beaucoup de détails dans ce geste en apparence si simple...


Pourquoi placer les mains devant le cœur ?

Nos mains jointes devant Anahata Chakra*, représente l'équilibre et l'harmonie entre le côté droit

et le côté gauche, réunis en notre centre, connectant les hémisphères droit et gauche de notre cerveau.

Cet équilibre est physique, mental et émotionnel. C'est le processus de l'unification du yoga que d'équilibrer nos énergies. Il symbolise le fait que nous honorons et célébrons le moment présent.

En début de cours, Anjali Mudra nous place dans une attitude intérieure de paix et nous aide à prendre une posture fondée sur l’humilité plutôt qu’avec le désir d’atteindre la perfection sur le plan physique. Faire des postures de yoga n’est pas forcément « être en yoga » mais passe aussi par l’introspection et le ressenti.


Vous pouvez également être amené à effectuer ce geste devant le front ou légèrement à l’avant du sommet du crâne. Cette façon d'exécuter Anjali Mudra est en effet fréquente pour clôturer une séance de yoga, comme pour saluer la pratique que l'on vient d'exécuter et se remercier mutuellement.


Même si c'est souvent le cas, il n'est pas nécessaire de prononcer le mot Namasté dans l'exécution de Anjali Mudra, le geste se suffisant à lui-même.


Dans notre culture, ce Mudra peut être traduit comme une posture de prière et chacun d'entre nous a un vécu personnel, positif ou négatif, par rapport à ce geste. Pour certaines personnes, il peut y avoir une résistance inconsciente à l'effectuer car vu comme s’il s’agissait d’un signe de soumission ...

alors que la beauté de ce geste nous positionne au cœur de notre Être, simple et puissant, et nous amène à un recentrage dans notre vie quotidienne.


Namasté les Yogi(ni)s !



* Anahata Chakra - ou Chakra du Cœur - est le 4e de nos 7 centres énergétiques (tous situés le

long de notre ligne médiane, qui part de notre base - sacrum - jusqu'au au sommet de notre crâne).

Du point de vue yogique, ce cœur énergétique ou spirituel se situe au niveau de notre plexus solaire et il est le centre du système énergétique humain. Il gouverne le cœur physique et les poumons et il est représenté par un lotus à 12 pétales de couleur verte. Il permet l’acceptation et l’amour de soi et des autres, la paix, la compassion ainsi que le pardon. Sa fonction primaire est l’union grâce à l’amour, en commençant par s’aimer soi-même.

35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout