Rechercher

Les Nadis

Dernière mise à jour : 27 sept. 2021

QUE SONT-ILS ET QUEL EST LEUR RÔLE ?


Buddha et l'Éveil de la Kundalini

Selon la légende, au début du VIème siècle avant J-C, le Prince Siddharta*, après avoir découvert

la vanité de la vie matérialiste et tourmenté par le mystère d'une existence vouée à la maladie, à la vieillesse et à la mort, s'échappa un jour du palais royal à la recherche de la Vérité, et mena ainsi la

vie d'un moine errant. Après une longue période d'ascèse et d'exercices rigoureux, il comprit l'inutilité de telles mortifications... Et entreprit alors de méditer sous un figuier des Banians, l'arbre sacré (aussi appelé arbre Bodhi). On raconte que quatre semaines après qu'il ait commencé à méditer, un orage violent et froid assombrit le ciel et une pluie prodigieuse tomba pendant sept jours, mettant en péril la méditation du Prince et sa réalisation de l'éveil. Cependant, le cobra Mucalinda (divinité et puissant roi des Nagas), vint des profondeurs de la terre, enroula ses anneaux sous le corps de Siddharta et déploya ses capuchons à sept têtes en éventail au-dessus de lui pour le protéger de la pluie durant tout le temps que dura l’orage …. Le Prince s'étant abandonné totalement à la grâce divine, reçu le Plein Éveil, l'Éveil de la Kundalini. Une fois la grande tempête passée, le roi serpent prit sa forme humaine, s'inclina devant le Gautama Bouddha et retourna joyeusement dans son palais.

Celui qui était alors devenu le Gautama Bouddha (de "Bodhi", la connaissance) commença a prêcher inlassablement la nouvelle doctrine. Dépouillée de tout théisme et de toute élucubration inutile,

après avoir fait prendre conscience à ses adeptes les causes de la souffrance humaine, les enjoignant

à se concentrer sur eux-même, afin de découvrir à leur tour la réalité ultime, l'état qui se situe au-delà de toute différenciation et qui est indicible béatitude, le Nirvana.


La représentation de la Kundalini comme un serpent enroulé autour d’un bâton semblable au caducée d’Hippocrate proviendrait donc de cette légende du Prince Siddharta qui, grâce au cobra Mucalinda, roi des Nagas, pû atteindre le Nirvana et devenir le Gautama Buddha.


L'Éveil de la Kundalini, c'est l’Éveil de l’Énergie de l’Univers qui repose en chaque être humain ...


Les Nadis : Ida, Pingala, Sushumna

Comme vous avez pu le voir dans le précédent article, les Chakras sont des "centres énergétiques",

des "points de jonctions", au nombre de 7 Chakras majeurs, situés dans le corps humain, le long de

la colonne vertébrale, partant du coccyx (Muladhara Chakra, le Chakra Racine siège de la Kundalini), jusqu'au sommet du crâne (Sahasrara Chakra, le Chakra de la Couronne, lieu de l'Éveil de la Kundalini). Les Chakras, qui accumulent le Prana, sont les points d'intersection des Nadis.


Mais alors, que sont les Nadis et à quoi servent-il ?

Nāḍī (नाडी) est un terme sanskrit mentionné pour la première fois dans la Chāndogya Upaniṣad.

Ce terme signifie tube, canal; vaisseau, veine, artère, tige creuse, ou même flûte.

Dans la philosophie du yoga, le Nadi est un méridien du corps humain comparable à ceux de l'acupuncture par lequel circule l'énergie vitale. Il existe symboliquement 72 000, voire 350 000 nadis, ce qui signifie que chaque endroit de l'organisme est sensible pour capter l'énergie, dont les plus importants sont : Sushumna, Ida et Pingala.


Les Nadis sont donc des conduits existant par milliers, qui pénètrent et entourent le corps telle une toile d’araignée. Ils sont de constitution semblable à de fins faisceaux de rayons lumineux, ayant pour fonction de transporter les énergies (Prana) dans les différents corps constituant le mécanisme humain, et assurant, de ce fait, son entretien, sa sensibilité générale, son mouvement, bref sa Vie.

Tous les Nadis ont leur origine dans le « Kanda » ou bulbe, situé entre les Chakras Svadhisthana

et Manipura, soit sous le nombril.


Voyons plus en détails les fonctions des 3 principaux Nadis que sont Sushumna, Ida et Pingala :


– le Nadi central Sushumna (le feu cosmique) correspond à la moelle épinière dans le corps physique et c’est par lui que monte la Kundalini – c’est-à-dire l’énergie spirituelle latente, ou puissance divine – représenté sous la forme d’un serpent. Situé à l’intérieur de l’épine dorsale, il permet la relation des chakras entre eux. Il part du coccyx pour aboutir dans la cavité cervicale au « trou de Brahma » (Chakra Brahmarandhra aussi appelé le Chakra du Nirvana). Sushumna est neutre et transporte du pur Akasha (le Son) : c’est l’axe de Vie et de Sensibilité.

La Kundalini, qui est en chaque individu, peut être éveillée ou animée par des exercices de respiration, par l’évolution de la conscience, ou par diverses techniques énergétiques (Reiki, Qi Gong, Yoga…).


– le Nadi Ida se caractérise par une énergie féminine (Yin), lunaire, calmante et rafraîchissante.

Il transport le Prana Lunaire (négatif) et ascendant : Prana. C'est le canal de la Force Psychique.

Le point de départ de ce canal se trouve à gauche du 1er chakra et son aboutissement prend fin dans la narine gauche.


– Le Nadi Pingala est le véhicule de l’énergie solaire (Yang), pleine d’ardeur et d’élan.

Il transport le Pana Solaire (positif) et descendant : Apana. C'est le canal de la Force Physique.

Le point de départ de ce canal se situe à droite du 1er chakra pour aboutir au dessus de la narine droite.


Les nadis Ida et Pingala représentent la contrepartie subtile des ganglions du système nerveux sympathique. Ils s’entrecroisent tout en cheminant le long de la colonne et leur points de croisement correspondent aux chakras. Lorsqu’ils se neutralisent dans le Chakra Racine (Muladhara), l’énergie ne pouvant alors plus circuler dans les voies latérales, elle va devoir obligatoirement emprunter la voie médiane de Sushumna …

Ce sera le long du trajet de ce canal central que se fera l'Éveil de la Kundalini.


Le Prana relie l’homme au cosmos, c’est la substance subtile qui existe au sein de chaque chose et qui pénètre en lui principalement par les souffles et secondairement par l’alimentation. Il voyage donc le long des Nadis, qui le conduisent : dans les Chakras qu’il va vivifier, dans les organes des sens qu’il va alimenter (chacun d’eux ayant un nadi le reliant au cerveau et au corps subtil avec lequel il est en rapport).


La purification des nadis est donc essentielle puisqu’elle assure la circulation du Prana.

En effet, tout blocage de l’énergie vitale dans les méridiens, peut se traduire par des maladies organiques et mentales. Aussi les exercices de yoga oeuvrent, de la même manière que l’acupuncture, dans le sens de la purification et du renforcement des nadis.


Les pranayamas (techniques respiratoires yogiques), aident aussi à la circulation et à l’équilibre de l’énergie, notamment NADI SHODHANA (la respiration alternée), car elle va venir :

- activer le système nerveux parasympathique (système qui déclenche la détente de l’organisme)

- équilibrer les systèmes nerveux sympathique et parasympathique

- régulariser et équilibrer la circulation sanguine dans le cerveau

- crée un équilibre dans le corps émotionnel.

- réharmoniser Ida et Pingala

- nettoyer les Nadis


Si vous souhaitez expérimenter NADI SHODHANA, cliquer ici pour voir la vidéo.


Namasté

84 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout